Le choix d’une pompe à eau ne peut se faire sur un coup de tête, mais en tenant compte d’une variété de critères spécifiques, dont la puissance de la pompe. Cette dernière est souvent choisie en fonction des diverses applications que l’utilisateur lui réserve. Entre la consommation électrique de la pompe et sa capacité à fournir une quantité d’eau donnée pour les différents besoins, un dilemme de choix peut poindre à l’horizon. Fort de cela, le présent article vous fournit des informations susceptibles de vous aider dans votre choix.

Différencier la puissance du moteur et d’arrosage

Dans un premier ordre d’idées, quand l’on évoque la puissance de la pompe à eau, la majorité a tendance à croire qu’il s’agit uniquement de la puissance du moteur. Ce qui s’avère faux, puisque le système de pompage dispose de deux arbres : l’arbre du moteur électrique et l’arbre de la pompe, et par ricochet deux puissances. Nous les détaillons ici.

La puissance électrique en Watt

La puissance électrique en Watt de la pompe désigne la puissance de l’arbre du moteur. Sachant que la pompe ne peut fonctionner sans le moteur, c’est la puissance qui sera à chaque fois, soutirée au réseau électrique pour déclencher le fonctionnement de cette dernière. Elle est, en effet, engendrée par la rotation du rotor du moteur qui fournit l’énergie mécanique nécessaire, pour enclencher la rotation de la roue et donc le déplacement des fluides. Selon le modèle et le fabricant, la puissance électrique d’une pompe varie. Notez que plus le moteur est puissant, plus la capacité de la pompe à aspirer, à refouler, et à fournir de l’eau sera grande.

Le débit en m3/heure             

Débit d'une pompe

Exprimé en m³/h, en L/min ou en L/s, le débit d’eau est une valeur déterminante de la puissance hydraulique ou d’arrosage de la pompe. En effet, il représente la quantité d’eau fournie par la pompe en un intervalle de temps donné. Néanmoins, le débit d’eau n’est pas la seule valeur qui détermine la puissance d’arrosage. Cette dernière dépend également de la hauteur manométrique totale (HMT) de l’installation. Cette hauteur s’obtient en additionnant la hauteur totale, la pression générée et les pertes de charge.

Ainsi, la puissance d’arrosage de la pompe est calculée suivant la formule :

  • P = (HMT × Q × masse volumique × 9,81) / rendement
  • HMT : Hauteur manométrique totale
  • Q : débit d’eau en m³/seconde
  • Masse volumique de l’eau : 1000 kg/m³ dans le système international
  • Rendement de la pompe : fourni par le fabricant.

Une fois cette puissance déterminée, il est préconisé de choisir une puissance électrique supérieure ou égale à celle-ci pour profiter de la pleine performance de l’appareil.

Quelle puissance selon la surface du jardin ?

Vous l’aurez compris, il vous revient de déterminer le débit de votre pompe et sa HMT avant l’achat. Pour le jardinage, le débit sera déterminé en fonction de la surface du jardin. Si vous ne savez comment faire, le tableau suivant vous inscrit dans un ordre d’idées :

Surface du jardin en m²Inférieure à 400400 à 800800 à 1 000
Débit d’eau en m³/h23,54

En ce qui concerne la hauteur manométrique totale, sa formule s’énonce comme suit :

HMT = hauteur totale + pression souhaitée + pertes de charge

  • Hauteur totale : c’est la hauteur entre le point minimum de pompage et le point le plus haut de refoulement ;
  • Pression souhaitée : cette donnée dépend de l’utilisateur, mais retenez qu’un bar de pression fait 10 mètres de distance.
  • Les pertes de charge : elles sont déduites en partant du débit et du diamètre du tuyau. Vous pouvez les déterminer à partir des tableaux dédiés à cette fin. Par exemple, pour un tuyau de 40 cm et un débit de 6 m³/h, la perte de charge est estimée à 6,5.

Une fois ces deux métriques connus, vous pouvez calculer la puissance de pompe nécessaire au bon fonctionnement de votre pompe de jardin.

Ci-dessous un tableau indicatif :

Surface de jardin en m²Inférieure à 400De 400 à 800De 800 à 1000
Puissance nominale en W650 W1 100 W1 300 W

Bon à savoir : Ces données sont valables pour une hauteur totale de 20 m, un tuyau de 3 cm avec un rendement de pompe de 85 %.

Quelle puissance pour une pompe d’arrosage immergée ?

La bonne puissance pour une pompe immergée

Pour bien choisir une pompe pour arroser le jardin, il faut connaitre la puissance idéale. La détermination de la puissance parfaite pour une pompe d’arrosage immergée dépendra de la profondeur d’immersion et de la hauteur à laquelle l’eau doit être relevée. Ainsi, pour un puits profond, la puissance minimale est de 1 000 W.

À retenir

La bonne puissance pour une pompe d’arrosage dépend essentiellement d’un certain nombre de critères comme :

  • La surface du jardin ;
  • Le débit d’eau nécessaire à l’installation ;
  • La pression souhaitée ;
  • La hauteur totale ;
  • Les pertes de charge ;
  • Etc.

Ces différents critères permettent de déterminer la puissance hydraulique de la pompe à partir de laquelle vous pouvez déterminer celle du moteur électrique.

Idéalement, pour une pompe de surface dans les bassins et étangs, il faut une puissance minimale de 600 W et 1 000 W pour un puits profond. Une fois la puissance idéale pour ses besoins en eau déterminée, il devient aisée de choisir la pompe d’arrosage parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *