Vous êtes curieux de connaître le mécanisme par lequel la pompe de jardin fournit de l’eau ? Connaître le fonctionnement des différents types de pompe de jardin peut être un facteur déterminant dans le choix de votre future pompe pour une utilisation plus facile, plus pratique et des innovations insolites. Cela peut également vous permettre de prendre certaines dispositions pour maximiser les performances de votre arroseur. Alors, comment fonctionne une pompe de jardin ? Nous vous exposons les différents mécanismes de fonctionnement selon le type et la source d’eau utilisée. 

Fonctionnement des différents types de pompes de jardin

Il existe une myriade de pompes de jardin qui diffèrent d’un modèle à l’autre par leur fonctionnement. Voyons alors de plus près le fonctionnement de chaque type de pompe !

Les pompes manuelles       

Pompe manuelle pour le jardin

Comme son appellation le sous-entend bien, la pompe manuelle encore appelée pompe à bras fonctionne à la main puisqu’elle est dépourvue de motorisation. Elle fonctionne à l’aide d’un piston, le centre même de son principe de fonctionnement. En effet, chaque remontée du piston sous l’action manuelle donne naissance à une force d’aspiration violente dans la colonne plongée dans la source. Le clapet à l’extrémité de cette colonne s’ouvre alors et celle à l’autre bout reste fermée pour conserver la dépression. Quand la pression atmosphérique connaît une hausse, le clapet du haut s’ouvre pour laisser passer l’eau et celui du bas maintient le sens de circulation de l’eau.

Selon la forme du piston, on distingue deux types de pompes manuelles : la pompe manuelle semi-rotative et la pompe manuelle à balancier. Pour le modèle semi-rotatif, un levier actionne la rotation du piston alors que le mouvement de balancier fait rouler le piston pour la pompe manuelle à balancier. Les pompes manuelles peuvent être utilisées pour l’arrosage du jardin sans problème : pompe pour arroser le jardin. Il faudra juste relier un tuyau à l’extrémité par laquelle l’eau est refoulée et ensuite allonger le tuyau jusqu’à son jardin pour l’alimenter en eau.

Les pompes de surface

Pompe de surface pour jardin

Contrairement aux pompes manuelles, les pompes de surface sont nanties d’un système de motorisation. Électrique ou thermique, cette option facilite grandement l’utilisation de la pompe. En effet, c’est ce système qui assure la commande d’aspiration. Très simple ! Une fois branchée, l’énergie électrique ou thermique entraîne la rotation du rotor du bloc-moteur qui déclenche la rotation d’un ou des arbres présents dans le corps de la pompe. Cette rotation crée une force centrifuge qui permet d’aspirer et de refouler les fluides vers la surface.

Néanmoins, à l’instar de la pompe manuelle, il faut nécessairement installer la pompe de surface pour le jardin à une hauteur maximale de 8 mètres pour qu’elle fonctionne. De même, une fois installée, en raison de ses capacités, la pompe de surface peut être utilisée pour arroser le jardin, le potager ou la pelouse.

Les pompes submersibles

Pompe submersible pour le jardin

Le principe de fonctionnement de la pompe submersible est généralement semblable à celui de la pompe de surface à quelques différences près. D’abord, elle fonctionne sous l’eau. Ensuite, elle est propice aux sources profondes de plus de 8 mètres. De facto, elle bénéficie d’une structure de conception très solide, durable et résistante à la corrosion. De même elle nécessite peu d’entretien. C’est la pompe idéale pour les forages, puits ou toute autre source profonde. En offrant une bonne pression, elle peut-être utilisée comme pompe d’arrosage goutte-à-goutte et est idéale pour la mise en place d’un système goutte-à-goutte, l’arrosage automatique ou l’arrosage d’une exploitation agricole de grande superficie.

Fonctionnement de la pompe de jardin selon la source d’eau utilisée

Suivant la source d’eau, le fonctionnement de la pompe exige certaines spécificités. Découvrez-les dans les rubriques qui suivent !

Eaux de pluie

Eaux de pluie

Pour exploiter l’eau de pluie avec une pompe d’arrosage, il faut disposer d’un récupérateur d’eau de pluie. Ensuite, il suffit juste de raccorder la pompe en entrée au récupérateur et à un système d’arrosage en sortie. Le tour est joué ! Vous pouvez commencer à profiter de votre installation pour arroser votre jardin.

Rivière ou étang

Etang pour jardin

Pour un étang ou une rivière, vous ne dépasserez pas les 8 mètres de profondeur, il vous faudra une pompe manuelle ou une pompe de surface. En raison des grosses particules et impuretés, il est recommandé de munir le tuyau d’aspiration d’une crépine. Ensuite, plongez le tuyau d’aspiration dans la source, amorcez la pompe et mettez-la en marche pour arroser.

Eaux de puits

Eaux de puits

Tout dépend de la profondeur du puits ! À une profondeur inférieure à 8 mètres, les pompes manuelles et de surface sont les plus qualifiées. Pour des profondeurs plus élevées, la pompe immergée sera votre meilleur allié. Néanmoins, pour ce type de source, il importe de prendre en compte la hauteur de refoulement, la pression et le débit nécessaire pour une performance optimale. Il est également conseillé de munir le tuyau d’aspiration d’une crépine.

Qu’est-ce qu’il faut retenir ?

Manuelle, la pompe de jardin fournit l’eau grâce aux différents mouvements de va-et-vient du piston actionné par le bras. Motorisées, les pompes immergées et de surface doivent leur efficacité de pompe au moteur et aux différentes turbines rotatives du corps de la pompe. Néanmoins, selon chaque usage, il importe de prendre en compte la profondeur de la source et ses besoins pour faire un choix des plus ergonomiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *