Vous venez d’installer votre pompe à eau, mais elle ne débite pas l’eau ? Elle grésille ou a cessé de fonctionner après une courte durée d’utilisation ? Des erreurs d’installation, du matériel abîmé, plusieurs raisons peuvent être à la base de ce dysfonctionnement. Nous vous présentons dans notre article, quelques repères de diagnostic en vue d’une réparation rapide.

La pompe est sujette d’une panne d’alimentation

Nous développerons cette idée en partant du type d’alimentation du moteur de chaque pompe :

  • Cas du moteur électrique : en cas de panne, assurez-vous d’abord que l’alimentation électrique délivre toujours une tension adaptée au fonctionnement de votre pompe de jardin. Si oui, elle n’est pas à la base du dysfonctionnement de votre pompe. Il faudra alors vérifier l’état de la prise de courant électrique et celui de la fiche de contact de l’appareil. Si elles ne sont pas non plus à la base de la défaillance de votre machine, examinez le branchement du secteur pour voir s’il n’est pas en contact avec de l’eau. De même, assurez-vous que l’écart entre la tête de l’interrupteur à flotteur et le support de câble n’excède pas 10 cm. Si la panne persiste, contrôlez la protection du moteur pour être sûr qu’elle ne se déconnecte pas lors de la mise en marche ou du fonctionnement de la pompe. Vous pouvez également jeter un coup d’œil aux charbons du moteur pour vérifier leur état ; leur usure peur très bien être la source du dysfonctionnement de votre pompe.
  • Cas du moteur thermique : le manque d’essence peut entraîner un arrêt subit du moteur pouvant faire croire à une panne. C’est donc la première vérification à faire. Ensuite, il faudra contrôler si le mélange de carburant apporté à la pompe respecte bien les proportions indiquées par le fabricant. Un mauvais mélange pourrait très bien nuire à votre appareil. Si le problème persiste toujours, démontez le moteur pour vérifier s’il n’est pas bloqué par des débris.

L’hélice de la pompe est bloquée par des débris

Hélice de pompe à eau bloqué par des débris

Si le moteur peine toujours à démarrer, vous pouvez démonter le compartiment de protection du moteur pour vérifier la présence d’un élément ou d’un débris dans les dents de l’hélice. Ces petites particules qui bloquent l’hélice, peuvent entraîner un dysfonctionnement total de la pompe. C’est pourquoi vous devez immédiatement débarrasser l’hélice de ses débris et la nettoyer, dès que vous remarquez la présence de corps étrangers dans cette dernière.

Le tuyau de refoulement est bouché

L’eau aspirée atterrit à la surface par le tuyau de refoulement. Si la pompe ne fournit plus d’eau, il se pourrait que ce tuyau soit obstrué ou contienne des fuites. De même, son étroitesse peut parfois être problématique. Idéalement, un tuyau de refoulement doit avoir 19 mm d’épaisseur au minimum. Évitez donc de vous servir de tuyau dont l’épaisseur est inférieure à cette valeur. Compte tenue de l’importance du tuyau de refoulement dans le fonctionnement d’une pompe d’arrosage, il serait judicieux d’en prendre grand soin et de vite le réparer en cas d’usure.

Le condensateur est usé

Condensateur usé : ma pompe à eau ne fonctionne pas

Pour une pompe monophasée, le condensateur est un composant électronique essentiel pour le fonctionnement de la pompe. C’est le cylindre installé au dos du moteur. Très utile à l’amorçage de la pompe, il emmagasine l’énergie pour fournir la puissance nécessaire au démarrage de l’appareil.

En raison de son importance dans le fonctionnement de la pompe, il importe de lui porter une attention particulière. À cet effet, un condensateur défectueux se reconnaîtra par son état bombé ou calciné. Dans l’un ou l’autre cas, pensez à changer le condensateur de l’appareil.

Un autre piège ! Pendant l’achat du condensateur, veillez à ce que sa capacité concorde avec la puissance de la pompe. Si le condensateur est trop petit, la pompe ne démarrera point et s’il est trop grand, la pompe risque de surchauffer.

Bon à savoir : Avant tout contrôle, débranchez et éteignez toujours complètement votre pompe à eau.

Nous vous avons exposé de long en large les probables causes du dysfonctionnement de votre pompe à eau. Pour compléter cette liste non-exhaustive, nous vous invitons à vérifier si :

  • Des bulles d’air, des fuites ou des coudes sont présentes dans le tuyau d’aspiration ;
  • La crépine de la pompe est bouchée ;
  • La température du moteur ou/et de l’eau n’excède pas la norme.

Par ailleurs, la mauvaise installation d’une pompe de surface pour le jardin peut également entraîner son dysfonctionnement. Et c’est valable pour les autres types de pompe pour arroser le jardin.

En outre, une fois la source de la panne de votre pompe détectée, vous pouvez rapidement régler le problème vous-même si ce n’est qu’un léger dysfonctionnement et que vous avez des connaissances en bricolage.

Par contre, si c’est une panne sévère, vous devrez consulter un professionnel du domaine pour avoir un diagnostic plus précis et éventuellement une solution plus pragmatique pour empêcher le problème de survenir à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *